LA SOCIÉTÉ BEMA,

RASSEMBLEMENT DE PROFESSIONNELS
DE LA FILIÈRE BOIS

2007

CRÉATION DE LA SOCIÉTÉ

En 2007, lors du grenelle de l’environnement, l’Etat Français fixe pour objectif de produire 20% d’énergie à partir de ressources renouvelables. Cet objectif a entrainé la mise en place de nombreuses mesures favorisant l’installation de chaufferies bois. Lors du sciage d’une grume, une scierie produit 50% de bois d’œuvre valorisé en matériaux et 50% de déchets (sciure, plaquettes, écorces…) appelés connexes de scieries. En mutualisant les moyens de transformation, BEMA souhaite transformer ces produits connexes de scieries en combustible bois pour chaufferie industrielle et collective. Afin de structurer l’offre bois énergie en termes de qualité et de quantité, la SARL BEMA a donc vu le jour cette même année 2007. Dès sa première année, BEMA rassemble au sein de son actionnariat l’ensemble des scieurs et exploitants forestiers des Pays de la Loire.

2008

PREMIER CLIENT

Dès 2008, la chaufferie de Saumur est approvisionnée par la société BEMA. Cet approvisionnement est assuré par une synergie entre les acteurs locaux permis par la société BEMA.

2010

CRÉATION DE LA PLATEFORME DE NOZAY

Afin de transformer les chutes de scieries non valorisables en l’état, BEMA créée la plateforme de Nozay avec le soutien de la SELA. Cet investissement de 1 000 000€ permet de produire du bois énergie provenant de différents gisements à partir de diverses opérations de déchiquetage, broyage, criblage, stockage.

2012

VALORISATION DES CONNEXES DE SCIERIES

Dès 2012, suite au développement de la filière bois énergie, la totalité des actionnaires BEMA valorise à 100% leurs connexes de scieries. Pour répondre à l’accroissement du marché, BEMA élargit son périmètre d’action aux acteurs situés sur les départements limitrophes des Pays de la Loire.

2013

EXPLOITATION DES TAILLIS PAUVRES

6 années après le Grenelle de l’environnement, le développement de la filière bois énergie ne cesse de croitre. La valorisation des connexes des scieries et du bois en fin de vie ne permet plus de répondre en quantité à la demande. Le bois énergie devra à partir de cette date mobiliser des gisements forestiers. Afin de ne pas mobiliser des gisements forestiers déjà valoriser par les scieries, BEMA décide d’exploiter uniquement les taillis dépérissant ne présentant aucune valeur en sciage. Ces taillis représentent encore aujourd’hui 50% de la foret française. Bien qu’ils captent le carbone lors de leur croissance, ces taillis non exploités rejettent ce carbone en dépérissant sur place sans aucune valorisation. L’enjeu consiste donc à valoriser ces taillis en bois énergie. BEMA investit 1 000 000€ dans des moyens de production totalement dédiés à la valorisation de taillis pauvres.

2014

PLATEFORME PORTUAIRE DE NANTES

Dans une optique de sécurité de marché, BEMA ouvre une des premières plateformes portuaires dédiée à l’importation de bois énergie dès 2014 sur le Port de Nantes. Cet investissement a été réalisé dans l’hypothèse d’une pénurie conjoncturelle de bois énergie ; les acteurs de la mobilisation du bois énergie n’ayant pu se développer aussi rapidement que les chaufferies bois. Finalement cette soupape de sécurité visant à sécuriser le bon développement du marché n’a jamais été actionnée. La filière a réussi à répondre aux besoins des chaufferies à partir des gisements locaux sans recourir à l’importation. BEMA décide tout de même de maintenir cette plateforme pour stocker du bois Ligérien à proximité des chaufferies de Nantes.

2015

CROISSANCE RECORD

La société BEMA fête sa huitième bougie est une croissance record avec un chiffre d’affaires annuel de 8 000 000€ soit la production annuelle de 150 000t. La remarquable croissance de la société BEMA sera ainsi notifiée par le journal LES ECHOS à deux reprises dans la rubrique « Palmarès des 500 champions Français de la croissance ». La zone de chalandise de la société BEMA s’étend désormais de la région Parisienne à Brest pour couvrir le Grand Ouest du territoire national.

2016

LANCEMENT DU DISPOSITIF GREENWEST

Acteur reconnu de la valorisation des taillis pauvres en bois énergie, BEMA souhaite aller plus loin. BEMA répond ainsi à trois dossiers d’Appels à Manifestation d’Intérêts lancés par l’ADEME afin de favoriser le développement durable de la filière bois énergie en finançant les reboisements. BEMA sera lauréat de chacun des dossiers. De ces dossiers est né le dispositif GreenWEST. Au delà de la valorisation économique du taillis, BEMA apporte désormais une aide financière au propriétaire pour réaliser un reboisement suite à l’exploitation du taillis. L’objectif est de convertir les taillis pauvres actuellement non exploités en plantation d’arbres d’avenir répondant à la demande des scieries. Les plants capteront le carbone naturellement présent dans l’atmosphère lors de leurs croissances et le stockerons durablement dans du bois de construction. A terme, la transformation des arbres en bois d’œuvre produira également du bois énergie.

2017

CRÉATION DU SERVICE
ÉCO-AMÉNAGEMENT

Suite aux nombreux investissements réalisés pour l’acquisition de moyens d’abattage performants BEMA est sollicité par les collectivités et les acteurs des travaux publics. L’objectif est de valoriser les bois en amont des travaux d’extension de zones urbaines, création de réseau routiers… Pour répondre à ces besoins spécifiques, BEMA créé la division ECO-AMENAGEMENT avec un bureau d’étude dédié. Ce service réalise des travaux d’abattage délicat en zone urbaine et propose des solutions de boisement compensatoire via le dispositif GreenWEST.

2018

150 000 ARBRES PLANTÉS !

Après 10 années de développement, BEMA est fier d’avoir produit 1 000 000t de combustible bois renouvelable, créé 50 emplois directs et indirects, plantés 150 000 arbres.

NOTRE FILIALE DE TRAVAUX FORESTIERS : BIOVALO

Entrepreneur de travaux forestiers, la société BIOVALO est spécialisée dans les abattages de bois énergie, débardage, broyage forestier. Cette société basée à Saint-Georges-de-Rouelley et créée en 0214 par Mathieu et Arnaud HAVARD a intégré la société BEMA en 2017.

Grâce à ses machines récentes et performantes, BIOVALO propose des prestations à toute société souhaitant réaliser des travaux forestiers.

Découvrez en image la performance de ces machines sur notre site :

ou sur notre vidéo.

BIOVALO
Première activité : travaux forestier | Catégorie : ETF

Les Haies | 40720 St Georges-de-Rouelley
[zero]2 33 59 68 89 | m.havard[at]biovalo.fr